Post-doc a Bangalore

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

15 jan.

I will do, immediately

Petit retour en arrière. Nous sommes le 13 novembre, dernier jour à Bangalore. Sur conseil de mon chef, je confie un paquet de livres et paperasses en tous genre à un collègue qui restera anonyme pour l'occasion. Il est chargé de me l'envoyer à mon adresse au labo, le chef a dit que ça ne posait aucun problème de s'envoyer des documents papiers d'un labo à l'autre, même si c'est des trucs perso, et moi, ça me fait ça de moins à emporter avec moi. Réponse habituelle : « OK, I will do it ».

Lire la suite


Embouteillages indiens

Si je peux me permettre de commencer ce billet par une bonne nouvelle : « Je suis connecté ». Ça veut dire que j'ai Internet non seulement au boulot, mais aussi chez moi, donc je vais peut-être plus facilement trouver le temps de poster ici.
Alors, dans la série des trucs que j'avais pas eu le temps de raconter, voici quelques images de la circulation Indienne (le mot embouteillage du titre de ce billet est sans doute un peu exagéré, vous verrez, c'est très fluide finalement).

Lire la suite


06 nov.

Victoire de l'Homme contre l'administration indienne !

Il y a quelques jours, quelqu'un me demandait si il allait falloir que j'obtienne l'autorisation X par le formulaire Y pour le cas particulier Z à propos de mon Visa, ou bien quelque chose comme ça avant de partir. En fait, je crois qu'en théorie, il faut une autorisation de sortire du territoire. Je l'avais faite en 2001, c'était chiant. Mais d'après les différents expats, ça n'a pas l'air d'être nécessaire. Il suffit de garder son permis de séjour à portée de la main au moment de passer la douane.
Mais ne croyez pas que ça veuille dire qu'il n'y a rien à faire au niveau administratif avant de partir. En exclusivité pour vous chers lecteurs, voici « la caution du Gymkhana ».

Lire la suite


30 oct.

La Pooja du pauvre ...

Quand on est hindou, on ne rate pas une occasion de faire une pooja. On fait la Pooja pour sa voiture, pour son idole de Ganesh, il y a même un temple du Visa américain, ils ont pensé à tout.
Mais rassurez-vous, quand on n'a ni voiture, ni idole de Ganesh, ni visa américain, on peut quand même faire la Pooja. Par exemple, voici la Poojà à la termitière :
Termite Pooja

24 oct.

Travail et famille

Cet homme a réussi a concilier travail et famille.
Travail et Famille

Lire la suite


23 oct.

Record

Je crois que je viens de battre le record de l'email qui met le plus de temps à arriver.
Mail envoyé le 29 septembre, reçu le 20 octobre. Sachant qu'il a été envoyé par un collègue se trouvant dans la même pièce que moi, ça fait une moyenne d'un peu moins de 2cm/heure. C'est beau la technologie moderne !

17 oct.

Des fruits ?

Réponse à la dernière devinette.

Lire la suite


16 oct.

Pourquoi ?

Pourquoi les bordures de trottoirs de Bangalore sont-ils peints en deux couleurs, noir et jaune ?

Lire la suite


15 oct.

Étrange ...

Mais que sont donc ces gros fruits dans l'arbre ?
Gros fruits étranges ...
Mise à jour : visiblement, y'en a qui auraient besoin de lunettes et qui voient rien. Alors un petit zoom, mais là, c'est un peu facile ...
Gros fruits, vraiment étranges ...

09 oct.

Cinéma

En Inde, il y a beaucoup de films Bollywood, avec des beaux jeunes hommes forts et moustachus, qui séduisent des belles femmes en dansant et en chantant.
Mais il y a aussi des films américains, si si, les mêmes qu'ailleurs ! Mais en cinéma comme partout, il faut adapter la communication au public...

Lire la suite


06 oct.

Roquefort

J'ai trouvé un endroit en Inde où tout le monde vient pour le roquefort.
Bon, ça ressemble pas tout à fait à celui qu'on trouve en France ...

Lire la suite


26 sep.

Cherchez l'erreur

Grande route

Lire la suite


23 sep.

En parlant de langues locales ...

Vous savez comment on dit « assez » en Kannada ?

Lire la suite


17 sep.

Dur dur d'être enseignant !

Depuis début Août, je donne un cours généraliste sur les systèmes embarqués. En bon Verimagien/équipe synchrone, le chapitre sur les langages synchrone s'est imposé, et tout naturellement, c'est le langage Lustre (développé à Verimag) qui a servi de support pour la plus grande partie du cours.
Les élèves sont globalement travailleurs, par contre, même avec une petite vingtaine d'étudiants, difficile de faire un cours interactif, personne n'ose poser de question, et personne n'ose répondre quand c'est moi qui en pose. Sans compter les problèmes de communication, comme l'autre jour où je leur ai demandé si ils arrivaient à lire ce que je venais d'écrire au tableau : ils ont tous secoué la tête dans tous les sens, m'ont répondu d'une seule voix « Hmm, hmm », mais je ne suis pas encore assez à l'aise avec le langage des signes local pour avoir pu déterminer si c'était un oui ou un non.
Forcément, je leur apprends des trucs nouveaux, donc ça n'est pas toujours facile d'expliquer les choses. Mais ce ne sont pas forcément ce qu'on aurait attendu qui suscite le plus de questions. Je leur ai donné comme devoir le traditionnel controleur de portes de tramway. En gros, le programme controle l'ouverture de la porte, l'utilisateur a un bouton de demande d'ouverture des portes, quand il appuie dessus alors que le tram est en marche, ça mémorise la demande et ça ouvre la porte quand le tramway arrive en station, et quand le tramway est déjà à l'arrêt, ça ouvre la porte automatiquement.
Et bah allez essayer d'expliquer à des étudiants ce que c'est qu'un bouton pour demander l'ouverture de la porte, dans un pays où trains et bus roulent portes ouvertes en permanence, c'est pas d'la tarte !

13 sep.

Encore des échaffaudages ?!?

Allez, pour vous reposer des précédents longs billets, aujourd'hui, c'est juste une petite vidéo.
Main d'oeuvre et echaffaudage(2Mo)

Comme quoi, la main d'oeuvre peu chère remplace très bien les grosses machines... (Je ne dis pas ça juste pour rigoler).

Valid XHTML 1.1!