Post-doc a Bangalore

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

05 aoû.

Mon retour ...

- Bonjour, Matthieu Moy à l'appareil. Je vous ai appelé il y a quelques jours à propos de ma demande de report de prise de fonction
- Matthieu Moy ... Ah, oui, c'est bon, j'ai bien reçu vos papiers !
- Et savez-vous à quelle date je pourrais avoir une réponse ?
- ... Euh, une réponse pour quoi ?
- Bah, pour ma demande de report de prise de fonction, c'est pour ça que je vous appelle.
- ... Euh, attendez, je vais voir avec mes collègues.
...
Oui, bah, euh, y'a pas de problème, pourquoi ?.
- Ça veut dire que ma demande est acceptée ?
- Oui oui, c'est bon.
Bon, c'est pas très ferme comme « oui », et j'aurais préféré un truc un peu plus écrit qu'un « euh oui, c'est bon y'a pas de problème » au téléphone, mais ça veut dire que je peux rester à Bangalore jusqu'à fin Novembre. Mon poste de l'année prochaine commencera le 1er décembre.
Youpi !

Mumbai : visite professionnelle, et visite tout court !

Après une nuit dans le train en provenance de Madgaon (Goa), j'arrive au petit matin à Mumbai. Comme expliqué dans un précédent billet, je prend le train local pour traverser la ville, un peu étonné que ça ne soit pas plus le bazar une semaine après les attentats. Négociations fermes avec les taxis (pas de rickshaaw dans le sud de Mumbai, ils sont interdits soi-disant pour réduire les embouteillages et le bruit, m'enfin je comprends pas bien en quoi les gros taxis sont mieux à ce niveau là), et me voilà au TIFR, ou Tata Institute for Fundamental Research. Paritosh, le scientifique que je viens voir, a tout préparé, la guest house m'attend. L'institut est assez différent de celui de Bangalore, mais très agréable aussi.

Lire la suite


Valid XHTML 1.1!