Post-doc a Bangalore

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

30 juin.

Questions de salaires (suite)

Réponse et compléments sur le précédant billet a propos de salaires.

Lire la suite


29 juin.

Étonnant, non ?

J'avais parlé de la faune des villes indiennes, mais même après 6 mois dans ce pays, il m'arrive encore d'être surpris par les rencontres que l'on fait, même à Bangalore ...

Lire la suite


28 juin.

Questions de salaires ...

La fin de l'année arrive et les étudiants de master s'apprêtent à quitter le lab (en fait, « l'équipe de recherche », c'est en gros Gopi, Gupta qui n'est plus étudiant mais qui a un statut à peine mieux, moi, et des étudiants en master).
La plupart ont déjà trouvé du boulot dans des grosses boites. Ah, oui, ici, c'est rare d'enchaîner master et thèse, et au final, la plupart des étudiants finissent dans l'industrie (contrairement à la France où les gens qui font une thèse la font en général pour travailler dans la recherche). L'autre jour, Gopi leur demandait où ils en étaient de ce point de vue là, et la discussion à tourné « salaire ». Alors voilà une petite grille de salaires pour recadrer les choses (rappel : 1 EUR ~ 55 Roupies) :
  • Moi, post-doc, gagne 11,500 Rps par mois,
  • Mes collègues de stage en 2001, bossant dans une petite boite de service de Bangalore, et avec des diplômes moyens, étaient en dessous de 10,000 par mois,
  • Un de ces collègues, par exemple, après avoir progressé un peu, bosse dans une plus grosse boîte, et gagne 33,000 Rps par mois,
  • Un prof avec responsabilités dans un labo (genre Gopi) gagne entre 30,000 et 40,000 par mois
Maintenant, voilà la devinette : combien gagneront en moyenne les étudiants en master avec le boulot qu'ils ont trouvé pour l'année prochaine ?

27 juin.

Week-end tranquille chez Gopi

Un Week-End complet invité chez Gopi.

Lire la suite


26 juin.

Sécurité routière...

Qui a dit que les transports indiens étaient dangereux ??

Lire la suite


25 juin.

Opération « remplissage de ventre » !

Imaginez un endroit où le Champagne coulerait à flots, un endroit où les sushis, le saumon fumé, et tous les meilleurs plats seraient à volonté. Un endroit où le hall d'accueil serait parfumé par les pétales de roses qui remplissent une fontaine, accompagnés en douceur par un musicien au piano.
Imaginez un repas où tout serait excellent et à volonté...

Lire la suite


24 juin.

Devinette

Parmis les deux images suivantes, l'une représente un homme qui fait du Yoga pour de vrai, et pour qui la méditation passe avant la nourriture, et l'autre un chat qui fait semblant de méditer pour qui les souris ne se méfient pas.
Sculpture1
Sculpture2
Saurez-vous trouver qui est qui ?

23 juin.

Solution ...

Solution de la devinette du WE à Mahabalipuram.

Lire la suite


22 juin.

Qu'est-ce donc ?

Est-ce une vache ou un éléphant ?
Vache ou éléphant
(ou un peu des deux ?)

20 juin.

WE à Mahabalipuram

Un Week-End à Mahabalipuram, en solitaire ...

Lire la suite


09 juin.

Deuxième jour : plantations, plantes et animaux extraordinaires ...

Après la super journée passée avec Kumar, nous avions décidé de voir directement avec lui pour le deuxième jour, vu que manifestement, il ne touche pas grand chose de ce qu'on donne à l'agence ...

Lire la suite


08 juin.

Premier jour à Madikeri : jungle, douche, et autres joies du voyage ...

Le WE dernier, nous sommes partis avec Martin, un grenoblois en stage sur le campus depuis peu, à Madikeri, alias Mercara, capital de Coorg. C'est une petite ville un peu perdue dans les « montagnes » (un bon grenoblois dirait plutôt collines...) et la jungle. La bonne nouvelle, c'est que la mousson n'a pas encore vraiment commencé. La mauvaise, c'est que même si elle n'a pas vraiment commencé, euh, c'est pas le grand beau non plus.

Lire la suite


07 juin.

La nuit des lucioles

Depuis mon retour en Inde, le campus est truffé de lucioles. Moi, je connaissais les vers luisants, qui ne bougent pas, ne volent pas, mais font juste un point lumineux. Ici, ce sont bien des lucioles, qui clignotent (s'allument un peu moins d'une demie seconde, à peu près une fois par seconde), et qui volent. Je trouve ça très amusant de voir un point lumineux apparaître au milieu de rien, disparaître et réapparaitre un peu plus loin.
Mais hier soir, un peu avant 8 heure, en passant devant le « main building », j'ai assisté à un spectacle tout à fait extraordinaire : pas une, ni deux, mais des dizaines, voire des centaines de lucioles. Il y a un petit coin de forêt qui n'est pas éclairé à cet endroit là, c'est comme si on avait tendu des guirlandes de Noël entre les arbres, c'est littéralement toute la forêt qui scintille. Mais ce n'est pas tout : il y a une sorte d'effet de groupe, et les lucioles se synchronisent entre elles. On dirait comme une vague d'étincelles qui traverse le coin de forêt à chaque seconde. Je traverse ce champ de lumières à pieds, c'est un moment assez fantastique.
J'ai essayé d'immortaliser l'instant pour vous le faire partager en image, mais le résultat est plutôt décevant :


06 juin.

Devinette

D'où viennent les bulles ?
Bulles

Valid XHTML 1.1!