Post-doc a Bangalore

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

31 mar.

Encore des histoires de Visa

Il parait que certains d'entre vous s'ennuyaient sans histoires de Visa, alors en voici une nouvelle. Mais pour changer, ça n'est pas le visa de mon passeport, mais ma carte Visa, et oh, surprise, il n'est plus question d'ambassade, de FRO, ou d'administration indienne, mais d'une compagnie aérienne bien connue, British Airways pour ne pas la nommer.
Tout commence il y a quelques mois, quand j'ai pris mon billet d'avion pour venir ici. La rumeure populaire disant que les auditions de maitre de conf' étant « début mai », j'avais pris un billet retour pour le 1er mai, un peu au pif. Pour le changer, pas de problème, mais il faut payer 100 EUR.
Cette année, avec le décalage horaire, « début mai » tombe selon le universités les 25-26 avril, 26-27 avril, « certainement après le 10 avril, et avant fin avril », ou encore le 18 mai 2005, il a fallu changer le billet. Je me rends donc à l'agence de voyage du campus. Première surprise, il n'y a pas de contact direct entre l'agence et British Airways, c'est à dire que la dame de l'agence de voyage appelle le même centre d'appel que celui que j'aurais appelé moi, et se paye la même attente musicale que celle que j'aurais eu à sa place. Bon, faut rappeler demain matin. Ils prendront mon numéro de carte de crédit internationnale pour le payment. Je rappelle, pas de problème, mon billet est changé. Je donne mon numéro de carte bleue.
- Date d'expiration ?
- 11/2007
- Adresse de facturation ?
- euh, quoi, quelle adresse de facturation ?
- Quand vous payez avec votre carte, vous recevez bien une facture ?
- Ben, j'ai un reçu, mais pas une facture ...
- Ah, quand vous payez, l'argent est pris sur votre compte en banque ?
- Ben oui, c'est un peu le principe de la carte visa en fait ...
- Ah, mais alors c'est pas une carte de crédit, c'est une carte de débit ! On ne peut pas l'accepter, il faudra venir au guichet.
- OK, c'est à quelle adresse ?
- 1er étage, aéroport internationnal.
- ??? Y'a pas plus prêt ? C'est à une heure de route d'ici !
- Non. Ah, j'oubliais, si vous voulez venir au guichet, il y a un suplément de 500 Roupies à payer.

Je demande si il y a moyen de payer via l'agence de voyage, mais la communication est coupée. Bon, je retourne à l'agence. La dame me regarde d'un air surpris quand je lui dit qu'ils ont refusé ma carte. Elle appelle, finit par avoir quelqu'un, mais pas moyen de payer à distance. Retour au labo, je demande à Sam si il a une carte de crédit et en profite pour me renseigner sur la différence. La carte de crédit, c'est un système parfaitement crétin, où on reçoit une facture de la banque pour chaque opération, et il faut ensuite payer cette facture auprès de la banque. Donc, deux fois plus de paperasses pour rien, ce qui explique sans doute que je n'avais jamais vu ça en France, mais que les indiens forcent à utiliser ce système. Bref, Sam accepte de me donner son numéro, et je le payerai en cache. Rappel chez British, re-attente musicale, je donne le numéro. « Adresse de facturation ? » -> je donne fièrement l'adresse de Sam. « Mais attendez, ce n'est pas vous qui avez appelé tout à l'heure ? C'est bien votre carte au moins ? ». J'explique la situation, réponse immédiate : « Ah, oui, mais si la carte n'est pas à votre nom, notre système de vérification va la refuser ». Je tente aussi d'aller voir l'autre agence de voyage du campus, mais pas mieux. Tout ce qu'ils peuvent faire, c'est envoyer quelqu'un spécialement à l'aéroport, et ça coûte bonbon. Je demande à ma banque (la poste) en leur expliquant la situation, la distinction que ces gens de chez british font entre carte de crédit et de débit. Réponse : « pas de problème, vous pouvez utiliser votre carte ».
J'ai de la chance dans mon malheur, on a justement une évaluation de projet le lendemain, avec des gens qui arrivent en avion. Je profite du trajet pour aller à l'aéroport, je perds donc seulement 2h30, mais pas le prix du taxi. Je leur demande pouquoi ils ne peuvent pas accepter ma carte, je leur explique qu'avant qu'ils trouvent un Français qui a une carte de payment qui débite pas sur son compte en banque, va falloir se lever de bonne heure et que donc leur système revient à refuser au moins les cartes Française. « No no, if it's a credit card, it's OK ». J'explique que ma banque m'a dit, après explications, que je pouvais utiliser ma carte. Non, si l'argent est pris sur mon compte en banque, ils ne peuvent pas l'accepter. Voyant que le ton monte, la fille de British tente une explication : « En fait, on pourrait accepter la carte, mais si on la refuse, c'est pour votre bien, c'est parce que sinon, votre compte en banque sera bloqué pendant 45 jours après. ». Là, c'est du mensonge pur et simple. Je lui tends ma carte et je lui dis que c'est faux, qu'elle peut y aller, que ça va pas bloquer mon compte. OK, je vais faire le paiment avec la carte, mais vous devez quand même payer les 500 roupies supplémentaires, maintenant que vous êtes là. J'aurais eu un peu plus de temps, je serai allé les appeler d'une cabine pour ne pas avoir a payer le supplément, ne serait-ce que par principe, mais le chauffeur m'attend en bas et on est un peu pressés. Je paye les 500 roupies en demandant son nom et une adresse pour déposer une plainte à la fille qui s'est occupé du paiment (en cash, du coup).
Bref, le système est clairement foutu pour obliger les gens à payer les 500 roupies de supplément, c'est une arnaque bien ficelée, qui ne m'aurait pas tellement étonné d'une petite entreprise locale, mais venant d'une multinationnale, on croit rêver !

30 mar.

Sont fous ces indiens !

Mail reçu sur la liste des profs du labo :
Sir/Madam,
As you would be knowing, we shall be organising Showcase on the 1st and 2nd of April (Saturday and Sunday respectively) this year. In view of this, we would like to request you to not have any classes over the next weekend.

Thanking you in advance,
With best regards,
Showcase 2006 Team
'sont fous ces indiens ;-)

Youpi !

We have received the reports from our advisors on your manuscript, "LusSy: an Open Tool for the Analysis of Systems-on-a-Chip at the Transaction Level", which you submitted to Design Automation for Embedded Systems. Based on the advice received, the Editor feels that your manuscript could be accepted for publication [...]
\o/

27 mar.

L'Inde, la France, et les Visa ...

C'est officiel, il y a une compétition de celui qui a l'ambassade la plus merdique et la plus chiante.
Je vous laisse lire ...
http://www.hindu.com/2006/03/17/stories/2006031703041200.htm

26 mar.

WE à Badami

Badami, c'est une petite ville pas loin de Hampi, avec pleins de temples, de grottes, et un paysage magnifique !

Lire la suite


25 mar.

Y'a de la concurrence !

C'était déjà la course avec Nicolas à celui qui postera le premier sur son blog, mais voilà qu'Antoine (un Suisse Francophone en visite sur le campus pour quelques mois - y'a un partenariat entre l'EPFL en suisse et l'IISc de Bangalore, et donc pleins de suisses ici) s'y met aussi. Vous pouvez déjà aller voir son billet sur la piscine du Campus, ça vous donnera une idée de mon programme pour cet après-midi !
Comme ça, quand je suis occupé et que je ne blogue pas, au lieu de râler, vous pouvez aller voir ailleurs ;-) !

23 mar.

Computerised Key Duplicate

C'est ce qu'il y avait marqué sur l'enseigne du petit vendeur que je suis allé voir l'autre jour. Pour les anglophobes, je précise, « computerised », ça veut dire « informatisé », c'est important pour la suite.
J'avais un double de clés à faire pour pouvoir enfermer mon ordinateur portable à clé quand je le laisse au labo. Je descends donc à Yeshwantpur, un quartier commerçant près de chez moi, il y a pleins de petits « stands » de duplicata de clé sur le bord de la route. Je donne mon original. Le système est assez amusant : le vendeur taille la nouvelle clé à la lime, regarde de temps en temps ce qu'il reste à faire en superposant la future copie et l'original. Visiblement, c'est une affaire de famille, le fiston est lui aussi en train de tailler une clé a la lime. Quelques minutes plus tard, j'ai mon double pour une vingtaine de roupies.
J'en profite pour faire recoudre ma sandale. Justement, il y a une cordonnière assise par terre juste à côté. Elle me recole, puis recoud ma sandale pour quelques roupies.
Et le système informatisé dans l'histoire ? Quel système informatisé ??

16 mar.

Étonnant, non ?

Argh, je fait un passage rapide sur le blog de Lagon, et voila-t-y pas que ça parle de moi. Et même pas pour en dire du bien, non, juste pour me confier une lourde mission. Alors voilà :
  1. Il n'y a pas seulement des chaines de mails stupides, il y a aussi des chaines de blog,
  2. Rédiger un dossier de candidature de maitre de conférences, c'est plus dur que je croyais,
  3. J'ai un copain qui trouve que la bouffe du mess est super bonne,
  4. Tout à l'heure, au Yoga, on nous a parlé d'une technique d'auto-guérison qui guérit tout, même les téléphones portables,
  5. Oui, on trouve du Nutella en Inde,
  6. J'ai un portable fourni par le labo et internet chez moi.
Maintenant, transmettez ce message à tout votre carnet d'addresse. Sinon, un virus détruira votre ordinateur, puis effacera le secteur zero de votre disque dur et se transmettra à tous vos amis, comme l'ont confirmé hier après midi AOL et Microsoft. En 1783, quelqu'un a transmis ce message par mail à plus de 350 personnes, et il a guéri de toutes ses maladies et à fait fortune, ...

Happy Holi !

Happy Holi
Hier, c'était le festival « Holi ». Bon, vu que je viens de me faire doubler par Nicolas sur ce coup, je sais pas si c'est encore la peine que je vous raconte ... Enfin, pour ceux qui se souviennent de s'être pris un oeuf sur la tête à la sortie du collège un jours de Mardi gras, remplacez les oeufs et la farine par de la peinture en poudre, et vous aurez une idée de ce que peut être Holi Festival (ne pas oublier les batailles d'eau qui sont un bon complément de la poudre ...).
Après une (euh, plusieurs en fait) douche conséquente, il me reste encore un peu de couleur sous les ongles et dans les oreilles. Le sol du campus porte encore les traces de cette journée !
sol colore

15 mar.

Soirée crèpes !

Samedi soir, je me suis invité chez Gopi. J'aurais bien invité toute la petite famille chez moi, mais c'est quand même un peu petit pour faire manger tout ce monde là. On avait commencé par se donner rendez-vous vers 17h30, mais les enfants révisent leurs partiels (oui, à 10 ans, ils ont des examens et cours 6 jours par semaine !), j'arrive donc finalement un peu plus tard.
Il y a quelques temps, j'avais acheté quelques trucs pour pouvoir cuisiner un minimun chez moi, et j'avais trouvé une poëlle téfal. Là, je dois dire que c'est de l'ordre du reflexe, mon petit doigt m'a dit « Oh, une poëlle à crèpes !! ». Et j'ai donc décidé d'organiser une petite soirée crèpes pour Gopi et sa famille. Sur le chemin, je fais quelques courses. Outre mon paquet de corn-flakes et un savon à sandalles (c'est bien comme ça qu'on traduit « Sandal Soap » ? ;-) ), j'achète un pot de nutella, des oeufs et du ««« fromage »»» (trois paires de guillemets ne sont sans doute pas de trop pour quelque chose qu'un bon français appelerait au mieux du savon). Mmmm, une bonne soirée en perspective.
En fait, je croyais leur faire découvrir quelque chose, mais c'était oublier que je leur avait déjà fait une soirée crèpes quand ils étaient venus en France. Bon en tous cas, entre le pot de Nutella et la confiture de baies d'églantier maison apportée de France, on s'en est mis plein la panse. En fait, c'est après quelques semaines en Inde qu'on se rends le mieux compte à quel point c'est bon, les crèpes. La cuisine Indienne traditionnelle est assez lourde, grasse et souvent épicée. Et bon, la bouffe du mess n'est pas des plus rafinées parmis la cuisine Indienne ... (le menu est le même chaque semaine. On n'a toujours pas éclairci le mystère des boulettes du Mardi midi. Moi, je dis que c'est fait avec des éponges, c'est pas possible autrement)
Bon, la prochaine étape, si je veux leur refaire les mêmes plats que ce que je leur avait fait en France, c'est la tartiflette et la fondue savoyarde. Ça risque d'être plus dur !

11 mar.

De l’usage du papier toilette

Les plus curieux d'entre vous auront probablement déjà lu ce billet du blog de Nicolas. J'avais promis une réponse, et même si elle a tardé un peu, la voici !
Je vous propose donc en droit de réponse, un témoignage parfaitement fictif, d'un indien non moins fictif en voyage en France.
[...] Je vous répondrai alors par une observation très simple : les toilettes en France sont d'une conception très différentes de nos habitudes. Par exemple, on ne trouve pas toujours de robinet et encore moins de seau à proximité dans les comodités locales. En remplacement, vous devrez ici vous contenter d'un rouleau de papier toilette. Je vous vois, devant votre écran, l’air songeur, une question au bort des ongles : « mais, alors, cela signifie que tu… ».
On m'avait dit que les Français se lavaient peu (on connait tous l'expression « french shower », et les multiples parfums que ceux-ci utilisent pour masquer leur odeur ... mais je vous réserve ça pour l’avenir), mais si j'avais su que même pour ça, ils se contentaient d'essuyer ce que nous lavons ...
Réponse chargée je l'admet en stéréotypes, mais pas nécessairement si éloignée de la réalité. Comme quoi, la propreté est sans doute une notion plus subjective qu'elle n'en a l'air.

08 mar.

"Tiedissage de maison"

Avec un peu de retard, récit du house warming de Gopi.
Bienvenue !

Lire la suite


And the winner is ...

En exclusivité, je vous livre quelques statistiques de visites de ce blog ... Les 9 plus gros téléchargeurs (en volume) sont, par ordre décroissant :
  • crawler.bloglines.com (comme quoi, il y a plus de robots que d'humains sur le web ...)
  • adsl-84-227-186-7.adslplus.ch (mon blog est décidément connu internationnalement. C'est qui ce suisse qui occupe la deuxième place ???)
  • mey69-2-82-240-224-70.fbx.proxad.net (bon, y'en a qu'ont rien d'autre à faire que de dormir et de surfer sur le web ...)
  • veri-guest-73.imag.fr (un utilisateur de portable à Verimag, ... qui ça peut-il bien être ?)
  • cro67-2-81-56-124-172.fbx.proxad.net (une admiratrice inconnue :o) ?)
  • ven14-1-82-67-105-200.fbx.proxad.net (là, je sais pas qui c'est)
  • 203.200.35.9.ill-bgl.static.vsnl.net.in (bon, là, ça doit être moi ;-)
  • ossau.imag.fr (tiens, je croyais qu'il avait migré sur mon ancienne machine celui-là)
  • ubaye.imag.fr (lagon, tu me déçois sur ce coup, je t'aurais attendue plus haut dans le classement)
Je remercie chaudement le bureau 39, mais vous pouvez faire mieux pour le mois prochain ! En attendant, bossez un peu au lieu de glander sur mon blog !!

07 mar.

Week-end à Hampi

Deux jours à hampi avec Nicolas. Pleins de photos !

Lire la suite


Des nouvelles, en vrac

Bon, c'est vrai que j'ai pas beaucoup écrit ces temps-ci. J'ai du retard, j'ai pleins de trucs à raconter. Mais voici quelques nouvelles en vrac :
  • J'ai le téléphone chez moi : 0091 80 2337 8403. Comme d'hab, il a fallu aller dans un premier bureau, remplir un formulaire, aller à la banque, retourner au premier bureau, attendre, téléphonner, re-téléphoner, « Ah, mais non, vous êtes pas du bon côté de la route, c'est pas nous qu'on s'en occupe », aller au bureau des télécoms de mon quartier qui est pas du bon côté de la route, retourner au premier pour faire transférer la demande, aller au bureau principal quelques kilometres plus loin pour faire valider le transfert, retourner au bureau de chez moi, attendre chez moi que le mec installe la ligne, téléphoner, et c'est tout bon. La routine, quoi.
  • Je vais pas tarder à avoir Internet aussi, mais j'ai peur que ça soit à peu près aussi compliqué. Gopi m'avait dit que c'était simple, mais si j'avais su, je n'aurais probablement pas perdu tout ce temps.
  • Ah, je suis tout guéri. Je me suis remis doucement en début de semaine dernière, et c'est fini.
  • J'ai commencé des cours de Yoga aujourd'hui.
Bon, je vais vous raconter mon WE dans un autre billet maintenant !

Valid XHTML 1.1!