Et bah, ça en fait des choses a faire quand on démarre une nouvelle vie !
Bon, j'avais déjà parlé du début de mon installation Vendredi. Ce week-end, je n'ai pas fait grand chose : Samedi, passage au labo faire du mail, et chez Gopi après. Je me suis prèsque pas perdu en y allant (ahem). Dimanche, retour a SK Garden, voir mon ancienne maison (elle est toujours là !).
Je me remet a la tâche ce matin. Pour l'instant, je n'ai pas fait grand chose scientifiquement parlant. Enfin, j'ai un article a lire, j'ai lu la première page de l'intro :-P. Mais je n'ai pas chômé pour autant. Sam, un collègue, m'a aidé toute la journée. En fait, en Inde, si on a pas quelqu'un comme Sam (ou Prabhu qui m'avait aidé quand j'etais en stage a SSG), je sais pas comment on fait !
Le matin, on établit une liste des choses a faire, et on tente de faire un tri par priorités ... Il me faut:
  • Un compte en banque
  • Une "carte d'identité" de l'Indian Institute of Science
  • M'enregistrer aupres de l'institut, entre autre pour qu'ils me versent mon salaire (ben oui, quand mëme...)
  • M'inscrire a la cantine
  • Faire réparer l'electricité chez moi (la réparation de fortune qu'on a faite vendredi soir n'a tenu qu'une journée)
La machine administrative indienne est en route. On passe a la banque chercher le formulaire d'inscription. Il faut faire signer ca par Gopi, qui certifie qu'il me connait depuis un an et que je suis un gentil, sans quoi la banque refuserait de m'ouvrir un compte. On y retourne avec le formulaire rempli. Damned, on a oublie la lettre de proposition de boulot. Hop, on y retourne. Heureusement, la banque (State Bank of India) est dans le campus, pas loin du département CSA (Computer Science and Automation, mon laba, quoi). Paf paf, le formulaire est tamponne. Il faut remplire un autre papier et refaire la queue pour faire le premier dépot, obligatoire. Paf paf, le reçu est tamponné aussi. Revenez demain, et ca sera bon. Première étape : fini pour aujourd'hui !
Après un bon repas à dans une des multiples cafet' du campus, on se remet à la tâche pour la suite. On va voir le responsable de la sécurité pour ma carte d'identité. Il nous donne un formulaire, et nous dit d'aller payer 25Rps à un autre endroit. On va à l'autre bureau qui nous en indique un troisième, qui est évidemment fermé à ce moment là. Bon, faudra revenir demain.
Retour au labo, objectif : rétablir l'electricité dans l'appart. On commence par aller voir un autre collègue qui s'occupe des logements, pour vérifier que les précédentes factures ont été payées. On pensait qu'ils avaient arrêté de payer l'abonnement pendant que l'appartement était vide, ce qui aurrait expliqué que le courrant ait été coupé, mais en fait, tout est en ordre. On va voir Gopi pour lui demander ce qu'on peut faire. Il appelle sa femme (qui en ce moment est bien au courrant de ce qui touche au bâtiment puisqu'elle s'occupe de la maison qu'ils sont en train de finir de construire). Par je-ne-sais quel miracle, elle nous indique un bureau des réclamations pour tout ce qui concerne l'electricité. On y va de ce pas. On nous fait remplir un grand registre, ma demande a maintenant un numéro et une trace écrite. Mais forcement, c'est pas le bon bureau, eux, ne s'occupent que du campus proprement dit alors que moi, je suis dans un coin un peu à part, de l'autre coté de la route. Coup de fil au responsable de mon quartier, qui n'est pas là. Sam lui demande de parler au chef. Bien entendu, la discussion se fait en anglo-hindo-kanara, je capte quelques mots et les gestes, mais je demande un résumé à la fin ... Le mec s'en va, il revient un quart d'heure plus tard. Quelques coups de fils et on nous indique un autre bureau. Hop hop hop, nous y voilà. On remplit un autre registre. « No problem, on s'en occupe demain ». Sam insiste, il finit par emmener l'electricien. Ils reviennent un peu plus tard, l'electricien a bricolé un truc, mais le compteur faisait un drôle de bruit. Bon, en espérant que ça tienne.
Voilà, il est trop tard pour faire autre chose. En attendant, j'ai enfin réussi à mettre en place ce blog, mais du coup, j'ai joué avec toute la soirée, il va falloir aller au lit. De nouvelles aventures administrativo-indiennes m'attendent pour demain (en particulier, me faire enregistrer auprès du commissioner of Police, et ça, pour ceux qui se souviennent de mon stage à SSG, c'est pas une partie de plaisir) !